• Auteur
    Tara Mulhern Davidson
  • URL
    Visiter le site Web de l’auteur
  • Lieu
    Ponteix, Saskatchewan
  • Twitter
    @tara_m_davidson
  • Bio

    Tara Mulhern Davidson et son mari Ross sont des éleveurs du sud ouest de la Saskatchewan. Ils exploitent le Lonesome Dove Ranch, où ils élèvent des bovins Gelbvieh commerciaux et de race, des chevaux de ranch, des chiens d’utilité pour troupeaux de bovins, et, bien sûr, leurs trois jeunes enfants. Toutes les deux semaines, Mme Mulhern Davidson rédige une chronique sur la vie de ranch; elle est aussi experte conseil dans les secteurs du pâturage, du fourrage et des bovidés.

Une révolution en matière de résolution

Publié le

L’année 2011 venait à peine de commencer et je m’interrogeais sur la résolution à prendre. J’ai tendance à éviter celles, typiques, qui concernent la forme physique ou les finances, et je cherchais une résolution qui serait positive pour moi et pour les autres, mais une résolution que je serais tout de même en mesure de respecter. Je ne saurais dire pourquoi, mais j’ai choisi de promouvoir plus activement le secteur canadien du bœuf.

En tant qu’éleveuse et diplômée en science animale, ma résolution n’avait rien de farfelu, mais elle a agi comme catalyseur, me poussant à jouer un rôle plus actif dans mon secteur d’activité. Jusqu’alors, j’avais toujours cru que défendre la cause de l’agriculture était l’affaire de quelqu’un d’autre, qu’il s’agissait d’une tâche qu’il valait mieux laisser à d’autres qui disposaient de plus de temps et qui étaient plus doués. Depuis que je me suis résolue à le faire, j’ai compris qu’il m’appartient autant qu’à n’importe qui d’autre de faire connaître la beauté et les mérites de l’élevage.

Depuis que j’ai pris ma résolution, il y cinq ans, les choses ne cessent d’évoluer. J’ai participé à des programmes de mentorat et à des formations en communication et en leadership. J’ai parlé avec des consommateurs, des étudiants et même des activistes, et j’ai eu aussi des conversations constructives avec mes pairs agriculteurs. Il y a eu des moments de plaisir et de contrariété, ainsi que de précieuses leçons.

Partager – Il m’arrive souvent de tomber sur une infographie, un vidéoclip ou un article qui exprime tellement bien ce que je pense d’un aspect de l’élevage. Si quelqu’un d’autre parvient mieux que moi à expliquer un sujet, la meilleure chose (et la plus simple) que je puisse faire c’est d’y attirer l’attention des autres. Le simple fait de cliquer sur le bouton Partager est une excellente façon de commencer à faire de l’agripromotion auprès de vos amis et des membres de votre famille.

Être naturel – Il est plus facile de partager votre savoir d’une manière qui vous est familière. Certaines personnes préfèrent recourir aux médias sociaux ou à un blogue pour faire passer leurs messages. Pour d’autres, il peut être plus facile de nouer le dialogue à l’épicerie locale ou en salle de classe et d’engager une conversation personnelle sur l’agriculture. Que vous utilisiez Facebook ou que vous ayez une conversation de personne à personne, le résultat sera peut‑être similaire, mais vos chances de poursuivre la conversation seront meilleures si le moyen utilisé vous est agréable.

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde – Il m’arrive de penser que les agriculteurs sous‑estiment la beauté de leur environnement. Je publie beaucoup de photos de choses que l’on aperçoit couramment sur notre ranch, comme la faune, les grands espaces et (bien sûr!) les bovins, et je suis étonnée de constater à quel point ces photos touchent mes abonnés. Peu importe tout le soin que je mets dans la rédaction d’un billet de blogue, il me faut des gens qui soient prêts à prendre le temps de le lire; mais une image a le pouvoir de susciter instantanément un sentiment que rien ne peut reproduire.

Prendre le temps de rédiger de brefs messages – Tout le monde est occupé, et les temps libres sont rares. C’est vrai pour les agriculteurs, et c’est vrai aussi pour notre auditoire de consommateurs. Prenez le temps de rédiger (ou de partager!) des messages efficaces qui soient à la fois brefs, respectueux et pertinents.

Tous les ans, lorsque l’année s’achève, j’examine les photos et les vidéos que j’ai recueillies pendant l’année. Je trouve plus facile de laisser parler les images, et c’est encore le cas cette année. Mon mari et moi avons célébré notre dixième anniversaire de mariage et cela fait aussi dix ans que nous sommes propriétaires de notre ranch. Le montage que voici raconte notre histoire de 2015, une histoire qui se poursuit.

L’agriculture canadienne est essentielle au maintien de notre économie, de notre culture et de notre environnement, et les agriculteurs travaillent fort pour produire des aliments sains tout en prenant soin de la terre. C’est à nous qu’il revient de raconter notre histoire et d’expliquer notre rôle.

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle année… quelle sera votre résolution?

Comment exprimez-vous votre fierté pour l’agriculture canadienne?

Racontez votre histoire
Cet article a été affiché dans De la communauté, a été étiqueté , . Ajoutez ce permalien à vos signets.

Dernières publications

Pour recevoir des mises à jour, des conseils et plus encore : ajoutez votre nom à notre liste d’agbassadeurs.

Inscrivez-vous!