• Auteur
    L’agriculture, plus que jamais

Profil d’un agbassadeur : Tim May

Publié le

Un producteur laitier de l’Ontario resserre les liens entre les agriculteurs et les consommateurs

Apprendre à connaître Farmer Tim a été un véritable plaisir. Dès le départ, il est clair qu’il se passionne pour l’industrie laitière et qu’il aime raconter son histoire personnelle. Tim May œuvre dans cette industrie depuis toujours et exploite une ferme laitière dans le sud de l’Ontario avec sa femme Kristen, qui est vétérinaire, et leurs deux enfants, Andy et Abby.

agvocate-profile-farmer-timQu’il s’agisse des visites scolaires qu’ils ont organisées ensemble, de son engagement envers les 4-H ou de sa participation à des projets de recherche, il est évident que Farmer Tim est un agbassadeur dévoué. Nous lui avons demandé de nous en dire plus sur son engagement envers l’agriculture.

« Je détiens un baccalauréat en sciences animales de l’Université de Guelph – j’ai obtenu un diplôme du Collège d’agriculture de l’Ontario en 1994! Maintenant, je participe à des projets de recherche du Collège d’agriculture de l’Ontario et du Collège de médecine vétérinaire de l’Ontario de l’Université de Guelph. J’aide aussi à former leurs étudiants en médecine vétérinaire. »

Que signifie « être un agbassadeur »pour vous?

Pour moi, un agbassadeur fait la promotion de l’industrie agricole de façon positive. En ce qui me concerne, je partage ma passion pour la production laitière tout en gardant l’esprit ouvert et en établissant un dialogue ouvert et honnête afin de pouvoir comprendre les préoccupations des gens qui ne travaillent pas dans l’industrie. L’important pour moi est de raconter mon histoire proactivement, de manière à ce que les gens comprennent. Je crois qu’il faut aussi encourager les autres agriculteurs à exprimer leur fierté et travailler avec eux pour l’avenir de l’agriculture.

Pourquoi faites-vous de l’agri-promotion?

Je pense qu’il est important de donner l’exemple. J’ai fait de l’agri-promotion toute ma vie, par exemple, en organisant des visites à notre ferme et en me rendant dans les écoles, et j’ai commencé à utiliser les médias sociaux l’an dernier.

Pour moi, enseigner est un talent naturel. D’ailleurs, si je n’étais pas devenu agriculteur, j’aurais choisi d’enseigner. Alors maintenant, j’ai le meilleur des deux mondes. Être agbassadeur fait partie de qui je suis. C’est une façon pour moi de faire ma part, de prendre position pour l’agriculture et de montrer que je suis fier de mon industrie.

Les agriculteurs constituent moins de 2 % de notre population, notre voix ne porte donc pas loin. En tant qu’agriculteurs, nous devons unir nos voix pour que notre message soit entendu, malgré la désinformation qui circule. Les consommateurs se posent beaucoup de questions sur l’agriculture et si nous ne nous exprimons pas et que nous ne leur fournissons pas de réponse, ils pourraient se tourner vers d’autres sources et obtenir de fausses informations.

Comment communiquez-vous la vraie histoire de l’agriculture?

Je fais de l’agri-promotion principalement sur Facebook, au moyen de ma page « Farmer Tim ». C’est un moyen souple d’afficher des photos, des vidéos et des billets de blogue sur notre vie à la ferme. Je peux aussi partager des billets d’autres blogueurs en agriculture.

J’utilise Twitter parce que c’est un outil extraordinaire pour se connecter à d’autres agriculteurs et agbassadeurs, malgré la limite de 140 caractères! Et je viens tout juste de créer un compte sur Instagram. Ce n’est pas tout le monde qui veut lire un blogue alors c’est une bonne façon de partager des photos de notre ferme.

Qu’est-ce qui fonctionne bien?

Les gens qui ne travaillent pas en agriculture aiment savoir que nous sommes comme eux. Je mets toujours en évidence que ma famille consomme les aliments que je produis et que nous achetons les autres produits à l’épicerie comme tout le monde.

Ceux qui me suivent aiment voir les aspects touchants de l’agriculture. Ils ont vu ma tristesse lorsque j’ai perdu un veau et ils se sont réjouis avec moi d’une autre naissance ou du fait que j’ai pu engranger du foin avant qu’il ne se mette à pleuvoir.

Plusieurs de mes photos et de mes courtes vidéos sont très populaires et je m’assure TOUJOURS de bien les expliquer. Il faut éviter que quelqu’un prenne une photo hors contexte. Il faut toujours fournir une explication de la photo.

Les gens n’aiment pas qu’on leur fasse la morale. J’essaie donc de garder mes billets amusants et, presque toujours, éducatifs. Je suis reconnu pour mes jeux de mots dans l’industrie. C’est comme lorsqu’un parent cache des légumes dans le macaroni au fromage de ses enfants. J’essaie de toujours inclure des faits sur l’agriculture dans mes commentaires humoristiques.

Quel conseil donneriez-vous aux autres agbassadeurs?

Faites toujours preuve de politesse et d’ouverture d’esprit à l’égard des autres, même lorsque vous n’êtes pas d’accord avec leurs opinions. Nous pouvons tous apprendre les uns des autres.

Utilisez des mots que les gens vont comprendre. Par exemple, ce n’est pas tout le monde qui sait ce qu’est une taure.

N’oubliez pas que vous représentez aussi les autres agriculteurs et que les consommateurs se tournent vers vous pour obtenir des réponses. Évitez les mèmes et ne faites aucun commentaire pouvant ridiculiser les consommateurs, les citadins, les végétaliens, les végétariens, etc. parce que vous ne savez jamais qui est abonné à votre page.

Faites appel aux autres agriculteurs qui vous suivent. Encouragez-les à répondre respectueusement aux questions dans les commentaires et à partager leur propre histoire. Nous avons tous un rôle à jouer. Tissez des liens avec des agbassadeurs et des blogueurs afin de pouvoir échanger des histoires et des idées. Faites en sorte que vos billets soient uniques et stimulants.

Ce qui peut sembler ennuyant et ordinaire pour vous peut être intéressant et passionnant pour quelqu’un qui ne travaille pas dans l’industrie. C’est bien de discuter d’OGM et de pesticides, mais n’oubliez pas la base. Les gens veulent en savoir davantage sur ce qui est évident pour un agriculteur (par exemple, comment traire une vache).

Qu’avez-vous appris?

J’ai rencontré plusieurs personnes extraordinaires des quatre coins de la planète, qu’elles œuvrent en agriculture ou non, et c’est comme si j’ai maintenant une famille élargie. Tous les agriculteurs doivent composer avec des problèmes liés aux fausses informations qui circulent sur l’agriculture. Nous devons tous travailler ensemble afin de communiquer les aspects positifs de l’industrie.

Les gens qui n’œuvrent pas en agriculture veulent apprendre. Ils veulent voir des photos de votre ferme, écouter vos anecdotes et ressentir votre passion pour l’industrie. Si un petit agriculteur canadien peut avoir un impact, n’importe qui peut le faire et je crois que le fait de raconter mon histoire a contribué à faire bouger les choses.

Tim est un exemple formidable pour tous ceux qui souhaitent raconter leur histoire sur les médias sociaux. Comme il dit, « si un agriculteur montre ce qu’est l’agriculture à une seule personne, ça ne changera pas le monde, mais cela pourrait changer le monde de cette personne-là. » Si nous relevons tous le défi et racontons notre propre histoire dans les médias sociaux, à l’école ou à l’épicerie, nous pourrons faire en sorte que les sujets controversés soient relégués au second plan et qu’ils laissent place à une réelle compréhension de ce qu’est l’agriculture : une industrie diversifiée, dynamique et progressive.

Pour trouver Farmer Tim:

Facebook : Farmer Tim
Blogue : http://mayhaven.wordpress.com/
Twitter : @MayMayhaven
Instagram : @Farmer__Tim

Cet article a été affiché dans De l’équipe, a été étiqueté , . Ajoutez ce permalien à vos signets.

Dernières publications

L’agriculture canadienne racontée

Le Jour de l’agriculture canadienne est l’occasion de célébrer une industrie dynamique et de favoriser les conversations dans le but de conscientiser les consommateurs à propos de leurs aliments

Pour recevoir des mises à jour, des conseils et plus encore : ajoutez votre nom à notre liste d’agbassadeurs.

Inscrivez-vous!