• Auteur
    L’agriculture, plus que jamais

Profil de partenaire : la ferme Bottes à carottes

Publié le

La ferme Bottes à carottes, située dans la région d’Ottawa et exploitée selon le modèle d’agriculture soutenue par la communauté, crée un pont entre le consommateur, les aliments et l’industrie qui les produit.

12143193_10153596245662534_4571452125156032079_nUne vraie fille de la ville, Gabrielle Albert n’a pas grandi dans un milieu agricole. Par contre, elle a toujours été attirée par cette industrie. Mes parents nous ont souvent amenés visiter le musée de l’agriculture à Ottawa et j’ai même demandé à mes parents d’aller vivre et travailler dans une ferme pendant l’un de nos voyages en famille, raconte-t-elle. Je savais ce qu’était un agriculteur et d’où venaient les aliments que je mangeais, mais pour une raison ou une autre, je n’imaginais jamais l’agriculture comme possibilité de carrière, avant d’aller à l’université.

Gabrielle a d’abord étudié en communications même si elle était toujours attirée par l’agriculture. L’été, j’ai toujours voyagé. Je voulais découvrir de nouveaux pays, de nouvelles personnes, de nouvelles cultures et de nouvelles aventures. Il n’empêche qu’à l’époque, je ne savais pas encore que j’allais finir par trouver ma passion et ma carrière. Pour aider à défrayer les coûts de mes voyages, j’ai commencé à travailler dans des fermes et des propriétés familiales. C’est à ce moment-là que je me suis rendu compte que j’adorais l’agriculture!

Après avoir terminé ses études, Gabrielle a commencé une carrière en communications à Montréal, mais l’appel de l’agriculture était trop fort. À 24 ans, elle s’est inscrite au collège de l’agriculture de l’Université de Guelph au campus francophone d’Alfred, en Ontario. La ferme Bottes à carottes est le fruit d’un projet que Gabrielle a réalisé dans le cadre de ses études visant à créer un plan d’affaires pour une nouvelle exploitation. Aujourd’hui, cette ferme exploitée selon le modèle d’agriculture soutenue par la communauté approvisionne plus de 40 clients dans la région d’Ottawa en fruits et légumes frais de culture locale. Gabrielle exploite la ferme avec sa partenaire, Elyna Pierre-Gilles, ancienne camarade de classe. De plus, elles comptent sur l’aide du copain de Gabrielle et les efforts non rémunérés de leurs familles. Leur passion est évidente dans tout ce qu’elles font et même dans leur participation à L’agriculture, plus que jamais.

Pour nous, il est important d’être des ambassadrices de l’industrie agricole canadienne, explique Gabrielle. En tant que nouvelles agricultrices, nous voulions que notre voix se fasse entendre et que nous racontions notre propre histoire liée à l’agriculture. Nous avons vu les possibilités offertes par notre contact hebdomadaire avec nos clients et trouvons que c’est notre responsabilité de leur fournir autant d’information que possible. Les gens connaissent leurs professeurs, leur dentiste et leur médecin de famille. Pourquoi, alors, ne connaîtraient-ils pas l’agriculteur qui les approvisionne en aliments?

Les gens connaissent leurs professeurs, leur dentiste et leur médecin de famille. Pourquoi, alors, ne connaîtraient-ils pas l’agriculteur qui les approvisionne en aliments?

La ferme Bottes à carottes distribue à ses clients des articles publicitaires de L’agriculture, plus que jamais et des cartes montrant l’emplacement des fermes locales pour aborder le sujet de l’agriculture. De plus, Gabrielle et Elyna sont actives dans les médias sociaux. Et encore plus important pour Gabrielle, les deux agricultrices font preuve d’une grande transparence en invitant leurs clients à visiter leur exploitation pour venir voir en personne comment elles pratiquent l’agriculture. Nous devons nous-mêmes donner l’exemple et ouvrir la porte aux clients, déclare Gabrielle. Au lieu de tout simplement distribuer de l’information à lire, nous invitons les clients de venir nous rendre visite aux champs pour voir comment nous produisons les aliments qu’ils consomment.

Gabrielle ne prend pas cette responsabilité à la légère. Nous avons la chance d’avoir choisi un champ d’activité qui a un impact direct sur les gens au quotidien, poursuit-elle. Soyons fiers d’être agriculteurs et du travail que nous faisons! Je ne dis pas que l’industrie agricole est parfaite, mais en restant silencieux, nous ne pouvons pas progresser, évoluer et changer les choses. L’agriculture canadienne peut seulement s’épanouir si tous les producteurs travaillent ensemble. Nous avons besoin des fermes locales à petite échelle aussi bien que des exploitations à grande échelle. Nous devons aux consommateurs de travailler de concert afin de leur fournir les meilleurs aliments et produits alimentaires d’origine canadienne.

Apprenez-en plus sur la ferme Bottes à carottes au bottesacarottes.com.

IMG_3726

Cet article a été affiché dans De l’équipe, a été étiqueté , , . Ajoutez ce permalien à vos signets.

Dernières publications

Pour recevoir des mises à jour, des conseils et plus encore : ajoutez votre nom à notre liste d’agbassadeurs.

Inscrivez-vous!