• Auteur
    L’agriculture, plus que jamais

Natacha Lagarde : ambassadrice du Québec pour L’agriculture, plus que jamais

Publié le

L’adage « On ne naît pas agricultrice, on le devient », colle parfaitement à la peau de Natacha Lagarde.

Pour cette Septilienne d’origine, les seules références agricoles de son enfance provenaient du petit écran à travers un des personnages de Passe-Partout, Fardoche. Aujourd’hui, Natacha a fait de l’agriculture un métier, un style de vie et une passion. Comment passe-t-on de Passe-Partout (sans jeux de mots) à non seulement gagner sa vie de l’agriculture, mais également à en devenir une fervente ambassadrice?

Sans doute un joyeux cocktail de curiosité, d’amour et d’admiration pour, ce qu’elle nomme « le plus beau (et un des plus vieux) métier du monde ». Pour Natacha, l’aventure agricole a débuté en 2010 lorsqu’elle et son tendre époux ont acheté une érablière, Les Sucreries D.L., (en fait, l’aventure a réellement commencé quelques années auparavant lorsqu’elle a rencontré son mari, Sébastien, qui, lui, était tombé dans l’agriculture dès le berceau). Un choix de carrière, un choix de vie auquel Natacha adhère corps et âme. « J’adore le contact avec la terre, la vie et le travail en famille. »

Ce désir profond de vivre avec la nature (même lorsque celle-ci est capricieuse), d’offrir à ses enfants un mode de vie fondé sur des valeurs, comme l’ardeur au travail, la résilience, la solidarité, l’entraide, la débrouillardise, etc., est au cœur même de sa démarche agripromotionnelle. En effet, il est tout aussi important pour Natacha de baigner dans l’agriculture que de la faire connaître et reconnaître, surtout auprès des personnes, qui comme elle, n’avaient et n’ont encore pas de porte d’accès direct au milieu agricole.

Offrir une voix

 

C’est ainsi qu’en 2015, cette femme d’action cofonde Agrimom.ca, un blogue dont la mission et l’ambition est de donner une tribune publique aux agricultrices et agriculteurs (les agricultrices ont pris la vedette, pas étonnant, non?), pour qu’ils puissent s’exprimer sur leur métier, leur famille, leur vie, bref sur ce qui les touche maintenant et demain.

« Le métier d’agriculteur est un métier méconnu. Il faut le faire connaître et la meilleure personne pour en parler, c’est les producteurs qui sont sur le terrain. »

Natacha s’est tout de suite reconnue dans la cause de L’agriculture, plus que jamais. Elle s’est investie à fond dans diverses initiatives, ayant toutes pour objectif de donner une voix positive à l’agriculture canadienne. Elle a notamment été la vedette de notre campagne « Soyez cette personne » en prêtant son histoire et son visage à une vidéo (profil d’agbassadrice) et à une vaste gamme de matériel promotionnel. Tous les moyens sont bons pour aller à la rencontre du consommateur ou de toute autre personne intéressée à en savoir plus sur les pratiques agricoles. « L’important est de parler avec son cœur, ça ne sonnera pas faux et on réussit ainsi à capter l’attention du public. Il y aura toujours des perceptions négatives qui vont circuler sur l’agriculture, comme sur n’importe quelle autre industrie. Ce qui compte, c’est de faire voir les côtés positifs. »

Sortir de sa zone de confort

 

Porte-parole aux multiples talents, Natacha n’hésite jamais à se jeter à l’eau, à tout le moins sortir de sa zone de confort, pour mieux faire connaître les différentes facettes de son métier. Elle utilise, à cet effet, abondamment et à bon escient, les médias sociaux pour véhiculer les réalités et les beautés. C’est également un puissant outil de marketing, accessible et convivial, qui donne aux gens « l’impression d’être chez nous ». « Ce n’est pas tout le monde qui a la chance de vivre proche de l’agriculture, de visiter une érablière par exemple. Alors, les médias sociaux sont une façon de rejoindre les gens, peu importe où ils se trouvent. » Et même pourquoi pas, outre-Atlantique! Natacha a récemment participé à une table de concertation virtuelle avec la Bretagne, en France, justement sur le thème de la participation des producteurs au monde des médias sociaux (elle en avait probablement beaucoup à dire sur le sujet!).

Et parce que c’est bien connu, plus on en fait, plus on veut (ou peut) en faire, Natacha fait partie du Réseau des femmes entrepreneures de la région de Chaudières-Appalaches et se joint à la Fédération des producteurs acéricoles du Québec lors de l’événement Portes ouvertes sur les fermes du Québec.

Ah oui! et il y a aussi, côté mode, sa fascination (pour ne pas dire son obsession) pour les chemises à carreaux, mais cela fera l’objet d’un prochain billet de blogue!

Vous pouvez suivre Natacha sur Twitter; sur Instagram; et sur Facebook.

Vous pouvez suivre Agrimom sur Twitter; sur Instagram; et sur Facebook.

Cet article a été affiché dans De l’équipe, a été étiqueté , , . Ajoutez ce permalien à vos signets.

Dernières publications

Pour recevoir des mises à jour, des conseils et plus encore : ajoutez votre nom à notre liste d’agbassadeurs.

Inscrivez-vous!