La famille, la passion et le leadership en production agricole

Publié le

Directeur au conseil d'administration de la FCA et président de Keystone Agricultural Producers (KAP), la passion qu'éprouve Doug Chorney pour le métier d'agriculteur lui est venue tout naturellement. En effet, Doug est né dans une famille d'agriculteurs et son intérêt pour l'agriculture a été éveillé dès son plus jeune âge, lorsqu'il a commencé à travailler à la ferme.

Doug Chorney

Il a aussi étudié à l’Université du Manitoba où il a suivi une formation d’ingénieur agricole. Après ses études, Doug a travaillé dans l’industrie des ressources et de l’aérospatiale jusqu’en 1993, lorsque sa véritable passion l’a ramené à la ferme familiale, où il travaille maintenant depuis 20 ans.

Au fil des ans, il y a eu beaucoup de changements au sein de l’entreprise agricole familiale des Chorney. La ferme s’est fortement étendue et a grandement diversifié ses cultures. Ces jours-ci, on y cultive essentiellement des variétés de blé d’hiver et d’été, du canola, du soja et des graines de phléole des prés. Un autre changement survenu à la ferme Chorney est la manière dont elle commerciale ses produits. « Nous sommes toujours à la recherche du meilleur rendement sur le marché, explique Doug, cela a été l’un des plus importants changements depuis que la ferme appartenait à mon père. Pour nous, bien commercialiser nos cultures a été d’une importance primordiale. La vente de légumes frais au bord de l’autoroute dans notre magasin situé sur la ferme nous a rapprochés des clients, ce qui est toujours louable », explique Doug.

L’approche en matière de sécurité à la ferme a également évolué. « Nous sommes maintenant plus proactifs lorsqu’il s’agit de sécurité, précise Doug. Nous cherchons toujours à améliorer les conditions de travail à la ferme en adoptant les options les plus pratiques et les plus sûres. » Les changements liés à la sécurité ont non seulement été possibles grâce à la technologie, mais il y a également eu un changement sur le plan culturel. « On n’est plus considéré comme « niaiseux » quand on porte l’équipement de sécurité approprié; les agriculteurs acceptent la nécessité de prendre des précautions additionnelles. Parfois, il s’agit simplement de bien protéger son ouïe. »

La ferme Chorney est une entreprise familiale. Doug y assure la gestion générale de l’entreprise et l’entretien. « Il serait dur pour moi de ne plus m’occuper de l’exploitation, précise Doug. Je préfère être à l’extérieur, au volant d’un tracteur, plutôt qu’à l’intérieur, submergé de dossiers de comptabilité et de paperasserie. » La femme de Doug, Michelle, travaille en dehors de la ferme comme infirmière, mais est plus active à la ferme durant les hautes saisons. « Lorsque nous sommes vraiment occupés, ma femme est toujours prête à renoncer à une partie de ses vacances pour nous prêter secours. Il est certain qu’elle est un membre très important de l’équipe », affirme Doug. La fille de Doug, Erin, donne également un coup de main à la ferme, et se charge principalement de gérer le magasin sur les lieux. « C’est formidable que ma famille m’aide à gérer la ferme, explique Doug, mais il n’y a jamais de pression, nous ne voulons pas que notre fille se sente obligée de faire carrière en agriculture. Il faut qu’elle le veuille! ». Lorsqu’on lui parle de retraite, Doug rit et répond qu’il n’y a pas encore beaucoup réfléchi. « La retraite n’est pas un objectif plus important que l’agriculture pour moi; je ne suis pas sûr que je puisse trouver quelque chose de plus intéressant. »

Une autre passion de Doug est le travail qu’il fait auprès des Keystone Agricultural Producers (KAP), l’association agricole provinciale du Manitoba. Doug est devenu impliqué dans l’organisation lorsqu’il a eu un problème dans le domaine agricole et qu’il l’a soumis aux KAP. « La réaction était excellente et j’ai même pu parler au président, et j’avais l’impression qu’on se préoccupait réellement de mon problème, précise Doug. Un organisme qui parle d’une seule voix est tellement plus efficace qu’un simple agriculteur aux prises avec un problème. La meilleure façon de faire connaître ses enjeux est d’avoir des associations agricoles. Il s’agit d’un excellent investissement. » Depuis son expérience initiale avec les KAP, Doug n’a jamais changé d’avis et a monté les échelons dans l’organisation jusqu’à en devenir le président. C’est un rôle qui lui est très cher, puis qu’il « adore aider les autres agriculteurs à surmonter leurs difficultés particulières ».

Et pour ce qui est de l’agriculture dans sa province natale du Manitoba, Doug admet que « ce n’est pas pour ceux qui ont froid aux yeux. Les agriculteurs au Manitoba son coriaces. » Le climat ajoute de nombreux défis supplémentaires que l’on trouve rarement dans les autres régions. « On peut avoir des problèmes de sécheresse et d’humidité excessive durant la même année, explique Doug. Notre saison de croissance est très courte, et il faut donc être efficient. Il n’y a pas de temps à perdre. Le semis et la récolte doivent se faire très rapidement, puisque nous avons très peu de temps pour mener à bien la plupart de nos opérations. » Ceci dit, Doug est très fier de la viabilité de son entreprise agricole. « Nous occupons les mêmes terres depuis 1939, et ça nous le devons réellement à l’excellente éthique du travail de mes parents » – une éthique du travail dont il s’inspire autant que possible aujourd’hui.

Ce texte a originalement paru dans le bulletin La FCA à l’œuvre.

Cet article a été affiché dans De l’équipe, a été étiqueté , , , . Ajoutez ce permalien à vos signets.

Dernières publications

Pour recevoir des mises à jour, des conseils et plus encore : ajoutez votre nom à notre liste d’agbassadeurs.

Inscrivez-vous!