• Auteur
    L’agriculture, plus que jamais

Déboulonner les mythes à propos des OGM

Publié le

Si vous faites une petite recherche en ligne sur la définition d’un organisme génétiquement modifié (OGM), vous comprendrez rapidement pourquoi de nombreux consommateurs sont perplexes face au génie génétique et aux aliments.

Beaucoup d’informations circulent sur les OGM, mais bon nombre d’entre elles sont erronées et il peut être difficile pour les consommateurs de distinguer le vrai du faux.

Nous avons préparé des messages pour vous aider à réfuter certains mythes répandus au sujet des OGM.

Effets sur la santé humaine

Mythe : Les OGM jouent un rôle dans le déclenchement de certaines maladies graves et d’allergies alimentaires.

Vérité : La consommation des OGM est sans danger et aucune donnée scientifique ne prouve qu’ils soient nocifs pour la santé humaine. En fait, plus de 1 700 études démontrent que les OGM sont sécuritaires.

Réalité : Les agriculteurs canadiens ont à cœur de produire des aliments de grande qualité que les consommateurs peuvent acheter en toute confiance, sachant qu’ils sont sécuritaires. Les autorités scientifiques et sanitaires du monde entier s’entendent sur le fait que les aliments génétiquement modifiés sont aussi sécuritaires que les autres. De fait, la consommation d’OGM n’a provoqué aucun effet sur la santé humaine à ce jour.

Test adéquats

Mythe : Les OGM ne sont pas testés de façon adéquate avant leur commercialisation.

Vérité : Les OGM font l’objet de tests poussés avant que leur vente soit autorisée. Santé Canada soutient que « les aliments issus de végétaux génétiquement modifiés font l’objet d’une surveillance réglementaire et d’exigences scientifiques beaucoup plus rigoureuses que ceux issus de végétaux de culture traditionnelle. »

Réalité : Le système alimentaire du Canada est régi par des normes strictes en matière de sécurité et de qualité. Les OGM n’y font pas exception et sont soumis à des évaluations d’innocuité plus rigoureuses que les variétés non génétiquement modifiées. En règle générale, il faut de sept à dix ans pour mettre au point un OGM et l’évaluer, avant qu’il puisse être vendu au Canada. Fondé sur la science, le processus d’évaluation garantit que les OGM homologués sont sans danger pour les humains, les animaux et l’environnement.

Valeur nutritive

Mythe : Les OGM sont moins nutritifs que les aliments qui ne sont pas génétiquement modifiés.

Vérité : Les aliments génétiquement modifiés ont une valeur nutritionnelle équivalente à celle des aliments qui ne sont pas génétiquement modifiés. Plusieurs études prouvent qu’il n’y a aucune différence nutritionnelle (en anglais seulement) entre les aliments génétiquement modifiés et ceux qui ne le sont pas.

Réalité : Les aliments génétiquement modifiés sont aussi nutritifs que les produits non génétiquement modifiés. Les seuls cas d’exception sont les OGM dont le contenu nutritionnel a été délibérément rehaussé, comme certaines variétés de soya et de canola au profil lipidique amélioré. Le génie génétique permet, entre autres, de rendre des aliments déjà sains plus bénéfiques pour la santé, en mettant au point des variétés qui contiennent davantage d’éléments nutritifs essentiels. Dans les pays où la sécurité alimentaire est problématique, cette innovation peut sauver des vies en améliorant la nutrition.

Impact environnemental

Mythe : Les OGM sont néfastes pour les terres agricoles et les milieux avoisinants.

Vérité : Les OGM ont des bienfaits prouvés pour l’environnement. En fait, de nombreuses personnes sont surprises d’apprendre que les OGM peuvent aider les agriculteurs à réduire leur empreinte environnementale.

Réalité : Les agriculteurs canadiens tirent une grande fierté d’être des protecteurs de l’environnement. Les OGM jouent un rôle important dans le soutien de l’agriculture durable, en permettant aux agriculteurs d’obtenir des récoltes plus abondantes sur les terres cultivées, et en réduisant l’impact de l’agriculture sur les habitats naturels. Par ailleurs, les cultures OGM permettent à un plus grand nombre d’agriculteurs d’adopter des pratiques de conservation du sol, contribuant ainsi à la préservation de la qualité du sol, à l’économie d’eau, et à une réduction de 29 millions de tonnes des émissions de gaz à effet de serre générées par l’agriculture chaque année.

Pour en savoir plus :

Agence canadienne d’inspection des aliments – Végétaux à caractères nouveaux

CropLife Canada – Aider le Canada à croître

CropLife Canada – De la science à la semence

Food Evolution Movie (en anglais seulement)

L’agriculture plus que jamais – Webinaire : On en parle? Comment parler de la technologie des cultures génétiquement modifiées au grand public

L’agriculture plus que jamais – Webinaire : On utilise QUOI à la ferme?

La vérité au sujet de l’agriculture (page 37)

OGM.gouv.qc.ca – Source d’information sur les organismes génétiquement modifiés

OGM.org – Comprendre les OGM pour préparer notre avenir

Santé Canada – Infofiches et questions les plus demandées

Cet article a été affiché dans De l’équipe, a été étiqueté , , , , . Ajoutez ce permalien à vos signets.

Dernières publications

Pour recevoir des mises à jour, des conseils et plus encore : ajoutez votre nom à notre liste d’agbassadeurs.

Inscrivez-vous!