• Auteur
    L’agriculture, plus que jamais

Chelsea Boonstra : ambassadrice du Manitoba pour L’agriculture, plus que jamais

Publié le

L’enthousiasme que porte Chelsea Boonstra envers son rôle d’agbassadrice peut se résumer en un mot : « inspirant ».

« Il est difficile d’exprimer à quel point je suis fière de faire partie de cette grande industrie. Ma passion pour celle-ci ne cesse de croître au fil des jours. »

Ayant grandi sur une ferme céréalière et laitière de 6 500 acres exploitée par son père et son oncle à Meadows, au Manitoba, Chelsea se passionne pour l’agriculture depuis son tout jeune âge. Bien qu’elle donne encore un coup de main à la ferme familiale lorsque le besoin se fait sentir, Chelsea travaille maintenant à temps plein en tant qu’agronome commerciale à Paterson Grain. Ce poste lui permet de travailler directement dans les champs la plupart des jours lors des mois plus chauds et, comme le dit Chelsea, cela lui convient à merveille.

« Je suis tellement heureuse de me retrouver dans les champs, car j’adore voir pousser les cultures », dit‑elle en riant. « J’aimerais un jour retourner à la ferme et y travailler à temps plein. Mais, pour l’instant, j’adore mon travail dans l’industrie, à l’extérieur de la ferme. Je rencontre de nouvelles personnes et j’apprends de celles-ci. »

L’aventure de Chelsea à titre d’agbassadrice a commencé durant sa dernière année dans le cadre de son diplôme en agriculture à l’Université du Manitoba. Pour son programme d’études, Chelsea devait réaliser une vidéo au sujet de l’exploitation de la ferme familiale. Une fois le projet complété (The Real Truth About Family Farms), elle a décidé de partager la vidéo sur les réseaux sociaux, pensant que quelques personnes de sa ville natale la visionneraient. Chelsea raconte avoir été vraiment surprise de l’accueil considérable et positif suscité par sa vidéo. Cette dernière a même capté l’intérêt de M. Kevin Folta, président du Département des sciences horticoles de l’Université de la Floride, qui a invité Chelsea à participer à son balado.

« On raconte tellement de choses négatives au sujet de l’agriculture dans les médias. Je pense que cela effraie bien des gens de partager des photos et des vidéos de leur exploitation agricole. Je veux aider à changer la donne. »

Depuis qu’elle a partagé sa première vidéo, Chelsea utilise les médias sociaux pour montrer les coulisses du travail agricole, que ce soit à la ferme ou ailleurs. Adepte de la photographie, elle accorde une grande valeur aux photos et vidéos qui « permettent à d’autres de vivre une expérience agricole ».

« En partageant une simple photo, vous pouvez susciter l’intérêt de bien des gens différents. Et c’est exactement le but de l’agripromotion : faire découvrir notre industrie. Nous voulons que les gens voient ce que nous faisons afin de pouvoir changer leur perception de l’agriculture. »

Une ambassadrice de l’agriculture

 

En tant qu’ambassadrice pour L’agriculture, plus que jamais au Manitoba, Chelsea mentionne qu’elle a hâte de favoriser des échanges sur l’agriculture canadienne. Elle ajoute que la meilleure façon pour les gens de se familiariser avec l’industrie est qu’ils se sentent à l’aise de poser des questions.

« À titre d’ambassadrice, je souhaite pouvoir sensibiliser le plus de gens possible. Je veux faire part de mon expérience et inciter également d’autres personnes à partager leur récit. Et, je veux surtout que les gens posent des questions, qu’ils sachent vers quelles ressources se tourner pour obtenir l’information des renseignements exacts et pour en apprendre plus au sujet de cette grande industrie », déclare Chelsea. Elle ajoute être très enthousiaste chaque fois qu’une personne lui pose une question au sujet de l’agriculture.

« Je ne suis pas rémunérée pour être agbassadrice, je le fais parce que je veux le faire. J’éprouve une grande satisfaction à faire découvrir la réalité agricole aux gens ou à changer positivement leur opinion sur l’agriculture. »

Il est facile de sauter rapidement aux conclusions et de porter des jugements lorsque vient le temps de parler de l’agriculture. Selon Chelsea, c’est une raison de plus pour que les gens de l’industrie prennent la parole et partagent la réalité au sujet de l’agriculture canadienne.

« En tant qu’industrie, nous devons continuer de partager nos expériences et d’expliquer ce que nous faisons, et pourquoi nous le faisons. Nous devons corriger la perception du public à savoir que la majorité de ce que nous faisons est nocive pour l’environnement et le corps humain », explique Chelsea.

« Nous devons être fiers de l’agriculture au lieu de la déprécier. C’est pourquoi j’ai décidé d’être une agbassadrice », conclut‑elle.

Vous pouvez suivre Chelsea, à la ferme comme ailleurs, sur Twitter; sur Instagram; et sur Facebook.

Cet article a été affiché dans De l’équipe, a été étiqueté , , . Ajoutez ce permalien à vos signets.

Dernières publications

Pour recevoir des mises à jour, des conseils et plus encore : ajoutez votre nom à notre liste d’agbassadeurs.

Inscrivez-vous!