• Auteur
    L’agriculture, plus que jamais

Ayez des conversations responsables au sujet de l’agriculture

Publié le

Il y a vraiment de quoi être fier de l’agriculture canadienne.

Notre industrie novatrice et avant-gardiste produit non seulement une profusion d’aliments salubres qui respectent les normes de qualité parmi les plus rigoureuses au monde, mais elle emploie également 2,3 millions de Canadiens et contribue au produit intérieur brut du pays de l’ordre de plus de 110 milliards de dollars par an.

Toutefois, pour de nombreux consommateurs, la désinformation et les mythes qui circulent au sujet de l’agriculture et des procédés de production des aliments éclipsent les histoires positives de notre industrie. À cela s’ajoute le fait qu’il y a à peine un siècle, plus de la moitié des Canadiens travaillait dans le secteur agricole et, qu’aujourd’hui, les agriculteurs représentent moins de 2 p. cent de la population canadienne comme l’indique le plus récent numéro de La vérité au sujet de l’agriculture. Compte tenu de la désinformation et des liens limités qui unissent les consommateurs à l’industrie, il n’est pas étonnant d’apprendre qu’ils se posent de nombreuses questions au sujet des pratiques agricoles et des aliments.

C’est pourquoi il est de notre responsabilité en tant que fiers agbassadeurs d’écouter, de faire preuve de curiosité et d’engager la conversation afin de répondre aux questions des consommateurs. L’agriculture est un sujet vaste qui comporte de nombreux sous-secteurs et règlements, ce qui ajoute à sa complexité. La nourriture, par contre, relie chacun d’entre nous, peu importe nos préférences personnelles ou notre connaissance de l’industrie. Les gens sont passionnés des aliments qu’ils consomment et de la façon dont ils sont produits. Il est donc important de saisir les occasions qui se présentent afin d’avoir des conversations sur les aliments et l’agriculture qui trouveront écho auprès des consommateurs.

Avez-vous introduit une nouvelle pratique au sein de votre exploitation agricole? Ou avez-vous constaté plusieurs questions associées à l’un de vos produits? Ou peut-être en avez-vous assez de voir la même désinformation refaire surface en ce qui concerne un sujet précis? Peu importe l’enjeu, parfois cela vaut la peine d’avoir le courage d’engager la conversation. Par ailleurs, les résultats peuvent s’avérer étonnamment enrichissants.

L’émission Arrive en campagne en est un exemple éloquent. En permettant à des familles urbaines de passer 24 heures dans une ferme, l’émission de TVA a su déboulonner toute une panoplie de mythes au sujet de l’agriculture, de sensibiliser les familles participantes et à travers eux, les téléspectateurs aux multiples facettes du métier d’agriculteur.  Le succès était au rendez-vous puisque près d’un million de téléspectateurs ont suivi l’émission chaque semaine lors de la dernière saison.

L’animateur et chef Stéfano Faita se met à la tâche avec une famille urbaine lors de l’émission Arrive en campagne. Photo gracieuseté de COCO.TV

Souvenez-vous que chaque personne a droit à son opinion. Il s’agit avant tout d’avoir une conversation sur l’agriculture et les aliments et non de prouver que quelqu’un a tort ou de modifier son opinion. Bien que certaines personnes aient des opinions personnelles qui diffèrent des vôtres, respectez vos interlocuteurs et évitez de faire preuve de condescendance lors de vos conversations. Après tout, nous pouvons apprendre beaucoup en écoutant les autres. Un récent tweet de Sarah Sheppard (@SarahSheppdawg) devenu instantanément viral et portant sur des faits entourant le poulet s’avère un autre bel exemple. Même si quelques personnes ont mis en doute ses propos, Sarah a toujours répondu de façon positive et a fourni plusieurs informations et ressources additionnelles.

Les consommateurs se poseront toujours des questions au sujet de l’agriculture et des aliments. Puisque chacun d’entre nous est également un consommateur qui sert fièrement les mêmes produits alimentaires à sa propre famille, nous sommes les mieux placés pour répondre à ces questions. Si nous ne prenons pas la parole de façon proactive, il y a de fortes chances pour que les consommateurs se tournent ailleurs et obtiennent de l’information inexacte, voire carrément fausse, qui continuera d’alimenter les nombreux mythes. Les médias sociaux ont sans contredit contribué à propager à la vitesse grand V d’incalculables mythes et informations erronées au sujet de notre industrie. Toutefois, ces mêmes médias sociaux offrent aussi de nombreux moyens pour raconter l’histoire de l’agriculture de façon positive ou contribuer activement aux conversations au sujet de l’agriculture et des aliments.

Avant d’engager la conversation, songez à votre public et à ce qu’il voudrait connaître au sujet de l’industrie. (Si vous n’êtes pas certain, posez-lui simplement la question. C’est une façon simple de lancer la conversation!) Puis, personnalisez votre message afin qu’il puisse trouver écho auprès de votre public. Dites à votre public que vous avez à cœur les mêmes choses que lui, tout en faisant preuve de transparence au sujet de vos pratiques et de vos expériences. Cela vous aidera à gagner sa confiance et à lui faire mieux comprendre notre industrie.

Chaque intervenant du secteur agricole possède une expérience unique qui contribue au dynamisme de notre industrie. Partagez votre histoire et participez à la conversation au sujet des aliments. Et, qui sait, cela pourrait faire toute la différence!

Visionnez ces webinaires antérieurs afin d’obtenir des conseils et des techniques pour lancer la conversation :

Consultez également ici des statistiques récentes relatives à l’agriculture pour étoffer votre discours.

Cet article a été affiché dans De l’équipe, a été étiqueté , , , . Ajoutez ce permalien à vos signets.

Dernières publications

Pour recevoir des mises à jour, des conseils et plus encore : ajoutez votre nom à notre liste d’agbassadeurs.

Inscrivez-vous!