Collaborer avec les médias pour raconter la véritable histoire de l’agriculture

Publié le

Pour parler de l’agriculture canadienne de façon positive, ce ne sont pas les moyens qui manquent! Mais les gens oublient souvent les médias traditionnels, qui demeurent pourtant très importants.

Grâce aux médias sociaux qui sont bien présents, tout le monde peut maintenant publier une nouvelle sensationnelle qui fera le tour de la planète en un seul clic , grâce à la magie des boutons Partager et Retweeter.

Cette grande facilité de communication est une lame à deux tranchants. Il est tout aussi facile de diffuser des messages qui montrent l’agriculture sous son meilleur jour que de publier de fausses perceptions et des informations contenant des préjugés. C’est pourquoi il est très important de participer à la conversation et de savoir utiliser les bons outils pour le faire.

Les gens considèrent les médias comme une source d’information fiable, qu’ils soient axés sur l’agriculture ou qu’ils s’adressent au grand public. Il est donc important d’établir de solides relations avec les professionnels des médias, car ils peuvent vous aider à donner voix à votre version des faits. Dans le webinaire « Puis-je vous citer? », qui a récemment été diffusé, la spécialiste des médias Lyndsey Smith a justement offert quelques conseils à ce sujet :

  • Offrez votre aide. Vous pouvez par exemple agir à titre de ressource ou donner de l’information générale sur le sujet en question, et ce, même si vous ne l’aimez pas particulièrement.
  • Faites vos devoirs. Avant de proposer un sujet, renseignez-vous pour bien comprendre ce dont le journaliste a besoin pour son exposé (soit des images, des clips sonores, des entrevues, etc.).
  • Soyez facile à joindre. Ainsi, ils se tourneront vers vous en premier quand ils auront besoin de vérifier des faits.
  • Perfectionnez vos compétences en entrevue. Vous pourriez suivre une formation sur les médias. Un nombre incroyable de regroupements de producteurs spécialisés offrent ce genre de cours.

Bien sûr, ce n’est pas tout le monde qui peut donner une entrevue pour le bulletin de 18 h et c’est normal. L’important est de trouver son propre style et de participer. Et ce ne sont pas les moyens qui manquent! Vous pouvez utiliser les billets de blogues, Twitter, Facebook, YouTube et si vous êtes doué en photographie, vous pouvez aussi créer un compte sur Instagram. Tous les moyens sont bons!
 
Vous voulez en savoir plus? Consultez notre page L’agriculture racontée.

Recevez des conseils par courriel qui vous aideront à faire de l’agripromotion.

Devenez un agbassadeur
La publication a été affichée le Conseils pour faire de l’agripromotion. Ajoutez ce permalien à vos signets.

Dernières publications

Pour recevoir des mises à jour, des conseils et plus encore : ajoutez votre nom à notre liste d’agbassadeurs.

Inscrivez-vous!